Météogottes - C'est vous...!

La météo en toute simplicité
 
NuagesAccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 22 Déc - 6:09

CROIS EN TES REVES :

Il était une fois une course ... de grenouilles
L’objectif était d’arriver en haut d’une grande tour.

Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir.

La course commença.

En fait, les gens ne croyaient probablement pas possible que les grenouilles puissent atteindre la cime, et toutes les phrases que l’on entendit furent de ce genre :

"Quelle peine !!!
Elles n’y arriveront jamais!"

Les grenouilles commencèrent à se résigner, sauf une qui continua de grimper avec fougue et enthousiasme et les gens continuaient :
"... Quelle peine !!! Elles n’y arriveront jamais!..."

Et les grenouilles s’avouèrent vaincues, sauf toujours la même grenouille qui continuait à insister.

A la fin, toutes se désistèrent, sauf cette grenouille qui,
seule et avec un énorme effort, atteignait le haut de la cime. Les autres voulurent savoir comment elle avait fait.

L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l’épreuve.

Et découvrit qu’elle... était sourde !



En résumé :

...N’écoutez pas les personnes qui ont la mauvaise habitude d’être négatives... car elles volent les meilleurs espoirs de votre coeur!

Rappelez-vous pour toujours du pouvoir qu’ont les mots que vous entendez ou que vous lisez.


Dernière édition par Admin le Ven 22 Déc - 6:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: JUSTE UN SOURIRE Ven 22 Déc - 6:47

Juste un sourire…

Souriez aux personnes qui croisent votre route
Sans raison aucune, sans malice et sans doute.
Souriez toujours à la vie.
Elle vous paraîtra plus jolie.
Souriez aussi à ceux que vous aimez.
Ils se sentiront plus légers.
Et si l'on vous rend votre sourire, vous vous sentirez mieux.
Un sourire sans fard est un coin de ciel bleu.
Si le sourire était une maladie
Je voudrais qu’il se répande tel une épidémie.
Un sourire ne vous coûte rien
Mais il peut faire beaucoup de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age : 57
Localisation : Héron - Belgique - Alt 202m
Loisirs : Météo-Photo

Ici depuis : 05/06/2006

Points "fidélité" : 24785
Station : Station Netatmo et logiciel Meteoware
Oregon Scientific WMR928NX

MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 22 Déc - 6:49

C'est une très belle leçon.....merci véro

**********************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://meteogottes.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 22 Déc - 9:05

Merci Véro! flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 22 Déc - 15:35

★...Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié,
Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire,
soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres...★
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age : 57
Localisation : Héron - Belgique - Alt 202m
Loisirs : Météo-Photo

Ici depuis : 05/06/2006

Points "fidélité" : 24785
Station : Station Netatmo et logiciel Meteoware
Oregon Scientific WMR928NX

MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 22 Déc - 21:45

C'est très joli et puis très juste....
J'invite les membres de ce forum a prendre la peine de consacrer une minute ou deux pour lire ces quelques lignes.....

merci à vous deux...

**********************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://meteogottes.positifforum.com
Phil
Météogottien VIP bronze
Météogottien VIP bronze


Masculin
Localisation : Nord de la France
Ici depuis : 21/12/2006

Points "fidélité" : 4045

MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 22 Déc - 21:58

bravo pour ces lignes Bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yserphoto.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 22 Déc - 22:20

Mais de rien Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: le mur Sam 23 Déc - 19:19

Deux hommes, tous les deux gravement malades, occupaient la même chambre d'hôpital.

L'un d'eux devait s'asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d'évacuer les sécrétions de ses poumons, son lit était à coté de la seule fenêtre de la chambre.

L'autre devait passer ses journées couché sur le dos. Les deux compagnons d'infortune se parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et de leurs familles, décrivaient leur maison, leur travail, leur participation dans le service militaire et les endroits ou ils avaient été en vacances.

Et chaque après-midi, quand l'homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s'asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu'il voyait dehors.

L'homme dans l'autre lit commença à vivre pendant ces périodes d'une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur.

De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac, les canards et les cygnes jouaient sur l'eau tandis que les enfants faisaient voguer leurs

bateaux en modèles réduits. Les amoureux marchaient bras dessus, bras dessous, parmi des fleurs aux couleurs de l'arc-en-ciel, de grands arbres décoraient le paysage et on pouvait apercevoir au loin la ville se dessiner

Pendant que l'homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails, l'homme de l'autre coté de la chambre fermait les yeux et imaginait la scène pittoresque.

Lors d'un bel après-midi, l'homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passait par-là. Bien que l'autre homme n'ait pu entendre l'orchestre, il pouvait le voir avec les yeux de son imagination, tellement son compagnon le dépeignait de façon vivante.

Les jours et les semaines passèrent.

Un matin, à l'heure du bain, l'infirmière trouva le corps sans vie de l'homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil.

Attristée, elle appela les préposés pour qu'ils viennent prendre le corps.

Dès qu'il sentit que le moment était approprié, l'autre homme demanda s'il pouvait être déplacé à coté de la fenêtre.

L'infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s'assura de son confort,
puis elle le laissa seul.

Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s'appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d'oeil dehors.

Enfin, il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit.

Il s'étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit.

Or, tout ce qu'il vit, fut un mur !

L'homme demanda à l'infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une toute autre réalité.

L'infirmière répondit que l'homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.

Peut-être a-t-il seulement voulu vous encourager, commenta-t-elle.




Epilogue :

Il y a un bonheur extraordinaire à rendre d'autres heureux, en dépit de nos propres épreuves.

La peine partagée réduit de moitié la douleur, mais le bonheur, une fois partagé, s'en trouve doublé.

Si vous voulez vous sentir riche, vous n'avez qu'à compter, parmi toutes les choses que vous possédez, celles que l'argent ne peut acheter.

Aujourd'hui est un cadeau, c'est pourquoi on l'appelle présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Rendre Heureux Dim 24 Déc - 12:12

Rendre heureux
"Pour rendre un être heureux, il faut bien peu de chose
Un bonjour, un sourire, ou un bouton de rose
Quelques mots échangés, sont autant de bonheur,
Et quand vient le printemps, le parfum d'une fleur!

Ainsi la vie s'en va, sans qu'on y prenne garde
Ne laissons pas passer les moments de bonheur
Rangeons-les sagement au fond de notre coeur
Un aujourd'hui viendra et te dira, regarde!

Et nous repenserons aux instants merveilleux
Que nous aurons vécus tout au long de la vie
Ces mille petits riens qui font qu'on est heureux
Quand on peut partager les bonheurs d'aujourd'hui!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: VIEILLIR EN BEAUTE Dim 24 Déc - 17:19

VIEILLIR EN BEAUTE

C'est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour,
Car où que l'on soit, à l'aube du jour.
Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.


Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir.
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non recevoir.
Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un aurevoir.


Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce. À ceux qui se sentent perdus dans la Brousse.
Qui ne croient plus que la vie peut-être douce.
Et qu'il y aura toujours quelqu'un à la rescousse.


Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
Être fier d'avoir des cheveux blancs
Car pour être heureux on a encore le temps...


Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son coeur.
Sans remords, sans regrets, sans regarder l'heure.
Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur.
Car à chaque âge se rattache un Bonheur...


Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps.
Se garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L'âge n'a rien à voir avec la mort.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: l'importance de la famille Lun 25 Déc - 20:09

L'importance de la famille




En marchant sur le trottoir, un étranger me bouscule en passant près de moi !
"Oh excusez-moi " lui dis-je !
Il me répond : "Je vous demande pardon aussi, je ne vous avais pas vu !




Nous étions vraiment polis l'étranger et moi.




Nous avions échangé de belles paroles, et nous avons repris notre chemin en se laissant sur un" Au revoir ! "




Une fois à la maison...
Une histoire différente se passa. Comment traitons-nous les amours de notre vie... les jeunes et les plus âgés ?




Y avez-vous pensé ?




Plus tard dans l'après-midi, tout en préparant le souper, mon fils arriva derrière moi et resta figé là, sans un mot.




En me retournant brusquement, je l'ai fait tomber.
"Pousse-toi de là, " Lui dis-je avec colère, - "toujours dans mes jambes" !




Il se retourna et s'en alla le coeur brisé.
Je n'avais pas réalisé la peine que je venais de lui faire.
Vers la fin de la soirée, j'allai me coucher et…




Quand une douce voix, venant de, l’au-delà.... me dit :


"Pourquoi est-ce si facile d'être plein de gentillesse envers les étrangers
et ne pas être capable de le faire pour les gens près de toi qui t'aiment et que tu aimes ? "
Lève-toi et vas voir sur le plancher de la cuisine.
Tu y trouveras un joli bouquet de fleurs près de la porte d'entrée…
ce sont les fleurs que ton fils t'avait apportées dans la journée.
Il a cueilli lui-même ces fleurs pour toi :
Il y en a de couleur rose, jaune et bleue.




Ce que tu n’as point compris, c’est qu’il était arrivé derrière toi sans bruit
pour ne pas dévoiler la surprise qu'il voulait te faire.
Mais tu n'as jamais vu les larmes couler de ses yeux quand tu lui as dit de partir. "




Je me levai pour aller voir près de la porte d'entrée et vis le joli bouquet de fleurs par terre.


C'est à ce moment, que je commençai à me sentir vraiment mal, alors mes yeux se remplirent de larmes...




Sans faire de bruit,
je me rendis près du lit de mon fils et lui dis :
"Réveille-toi trésor, réveille-toi ! " .
"Est-ce les fleurs que tu as cueillies pour moi aujourd'hui ?"


Il sourit et me répondit :
" J’ai trouvé ces fleurs près d'un arbre et je les ai cueillies car je trouvais qu’elles étaient belles…. comme toi maman ! Je savais que tu les aimerais, spécialement les bleues car je sais que tu aimes le bleu."


Je lui dis : " Mon fils, je suis vraiment désolée de la façon dont j'ai agi avec toi aujourd'hui". - Je n'aurais jamais dû crier après toi comme je l'ai fait".


Il me répondit : " Oh, Maman, c'est ok. - Je t'aime quand même tu sais !"


" Mon fils, je t'aime aussi et j'adore tes fleurs et spécialement les bleues".


Un grand moment de tendresse nous unit alors.




J'ai appris ce jour là, à faire attention à mes proches autant et sinon plus qu'aux étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Ven 29 Déc - 17:52

C'est vraiment Superbe ...!
Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 30 décembre Sam 30 Déc - 13:40

Donner quand ça compte:
Il y a plusieurs années, quand je travaillais comme bénévole dans un hôpital, j'ai connu une petite fille qui s'appelait Lize et elle souffrait d'une sérieuse maladie rare. Le seul espoir qu'elle s'en remette semblait être qu'elle reçoive une transfusion sanguine de son petit frère de 5 ans qui avait miraculeusement survécu à la même maladie et avait développé les anti-corps requis pour la combattre.
Le médecin expliqua la situation au petit frère et lui demanda si il serait prêt à donner son sang à sa soeur. Je l'ai vu hésiter un instant avant de prendre une grande respiration et de répondre: "Oui, je vais le faire si c'est pour la sauver".
Au cours de la transfusion, il était étendu dans un lit au côté de sa soeur et il a souri, comme nous tous, lorsqu'il a vu sa soeur reprendre des couleurs.
Puis, il a pâli et son sourire s'est fané. Il a levé les yeux vers le médecin et lui a demandé d'une voix tremblante: "Est-ce que je vais commencer à mourir tout de suite ?"...
Etant jeune, le petit garçon avait mal compris le médecin. Il croyait qu'il devait donner tout son sang à sa soeur pour la sauver.
...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 2 decembre Mar 2 Jan - 16:57

J'ai reçu des fleurs aujourd’hui. Ce n'était pas mon anniversaire ni un autre jour spécial. Nous avons eu notre première dispute hier dans la nuit et il m'a dit beaucoup de choses cruelles qui m'ont vraiment blessées. Je sais qu'il est désolé et qu'il n'a pas voulu dire les choses qu'il a dites parce qu'il m'a envoyé des fleurs aujourd’hui.
J'ai reçu des fleurs aujourd’hui . Ce n'était pas notre anniversaire ni un autre jour spécial. Hier, dans la nuit, il m'a poussé contre un mur et a commencé à m'étrangler. Ça ressemblait à un cauchemar, je ne pouvais croire que c'était réel. Je me suis réveillée ce matin le corps douloureux et meurtri. Je sais qu'il doit être désolé parce qu'il m'a envoyé des fleurs aujourd’hui.
J,ai reçu des fleurs aujourd’hui et ce n'était pas la fête des mères ni un autre jour spécial. Hier, dans la nuit, il m'a de nouveau battu, c'était beaucoup plus violent que le! s autres fois. Si je le quitte, que deviendrais-je? Comment prendre soin de mes enfants? Et les problèmes financiers? J'ai peur de lui mais je suis effrayée de partir. Mais je sais qu'il doit être désolé parce qu'il m'a envoyé des fleurs aujourd’hui.
J'ai reçu des fleurs aujourd’hui. Aujourd’hui c'était un jour très spécial, c'était le jour de mes funérailles. Hier dans la nuit, il m'a finalement tué. Il m'a battu à mort. Si seulement j'avais trouvé assez de courage pour le quitter, je n'aurais pas reçu de fleurs aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: hier et demain Mer 3 Jan - 18:29

Il y a 2 jours par semaine où l'on ne devrait pas s'inquiéter,
2 jours sans appréhension, ni peur.
Le premier, c'est hier, avec les erreurs commises,
les faux pas, les regrets et les douleurs.
Hier est passé et maintenant hors de notre contrôle
pour toujours. Tout l'argent du monde ne peut ramener hier.
Il est impossible de reprendre une action ou d'effacer une parole.
Hier est passé!

L'autre jour qui ne devrait pas nous inquiéter, c'est demain;
avec ses adversaires impossibles, ses fardeaux,
ses promesses d'espoir et son peu de contrôle.
Demain, le soleil se lèvera dans toute sa splendeur
ou derrière un masque de nuages.
Mais soyez certain, il se lèvera !
Et avant qu'il ne se lève, il n'y a rien à faire,
car le jour n'est pas né.
Il ne reste donc qu'aujourd'hui.

Chacun de nous peut faire face aux batailles d'un jour.
C'est seulement quand on ajoute les fardeaux d'hier
à ceux de demain que l'on ne peut continuer.
Ce ne sont pas les expériences quotidiennes
qui mènent à la folie.
Ce sont les remords d'hier accompagnés des craintes de demain.
Il faut donc vivre un jour à la fois!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age : 57
Localisation : Héron - Belgique - Alt 202m
Loisirs : Météo-Photo

Ici depuis : 05/06/2006

Points "fidélité" : 24785
Station : Station Netatmo et logiciel Meteoware
Oregon Scientific WMR928NX

MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Mer 3 Jan - 20:55

C'est vraiment bien dit......merci pour ces belles choses...

**********************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://meteogottes.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Existence Ven 5 Jan - 12:14

Existence

Exprimez calmement votre vérité

Existence




Comme souvent dans un texte, une phrase a marqué mon imagination : "Exprimez calmement votre vérité".

Cette phrase est aussi la clef du texte. L’auteur anonyme y exprime calmement sa vérité, la vérité héritée d’une expérience dont on sent la maturité.

Au moment de le lire, je vous recommande d’apaiser votre esprit et de lire sur un rythme serein, l’effet sera au rendez-vous. Vous sentirez qu’il suffit de peu pour être plus heureux.

Exprimez calmement votre vérité, elle n’est certainement pas universelle mais elle est légitime au regard de votre expérience. Exprimez-la sans en faire une affaire d’honneur, une affaire trop personnelle, intégrez la vérité d’autrui afin d’enrichir la vôtre et la sienne.

C’est peut être le meilleur moyen de "conquérir" sa liberté.



EXISTENCE



Prenez attention. Tâchez d’être heureux

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes.

Dites tout doucement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire.

Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit. Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit- elle ; c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies.

Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d’héroïsme. Soyez vous-même. Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d’être ici. Et qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait. Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.

Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Tâchez d’être heureux.

Max Ehrmann-1927
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: larmes d'une femme Dim 7 Jan - 13:20




Un petit garçon demande à sa mère « Pourquoi pleures-tu? »

Parce que je suis une femme » lui répond-elle.

Je ne comprends pas » dit-il.

Sa mère l'étreint et lui dit « Et jamais tu ne réussiras. »

Plus tard le petit garçon demanda à son père :
Pourquoi maman pleure-t-elle sans raison ? »

Toutes les femmes pleurent sans raison » fut tout ce que son père put lui dire.

Le petit garçon grandit et devint un homme, toujours se demandant pourquoi les femmes pleurent aussi facilement.

Finalement il appela Dieu; quand Dieu répondit au téléphone, il demanda « Seigneur, pourquoi les femmes pleurent aussi facilement ? »

Dieu répondit:
« Quand j'ai fait la femme, elle devait être spéciale. J'ai fait ses épaules assez fortes pour porter le poids du monde; mais quand même assez douces pour être confortables ».

« Je lui ai donné une force intérieure pour endurer les naissances et le rejet qui vient souvent de ses enfants. »

« Je lui ai donné la force pour lui permettre de continuer quand tout le monde abandonne et prendre soin de sa famille en dépit de la maladie et de la fatigue, sans se plaindre. »

« Je lui ai donné la sensibilité pour aimer ses enfants dans n'importe quelle circonstance quand ces derniers l'ont blessée très durement. »

« Je lui ai donné la force de supporter son mari dans ses défauts et je l'ai faite d'une de ses côtes pour protéger son coeur. »

« Je lui ai donné la sagesse de savoir qu'un bon époux ne blesse jamais sa femme, mais que quelques fois il teste sa force et sa détermination à demeurer à ses côtés sans faiblir. »

« Et finalement je lui ai donné une larme à verser. Cela est exclusivement à son usage personnel quand elle le juge bon. »

« Tu vois : La beauté d'une femme n'est pas dans les vêtements qu'elle porte, ni dans le visage qu'elle montre, ou dans la façon de se peigner les cheveux. »

« La beauté d'une femme doit être dans ses yeux, parce que c'est la porte d'entrée de son coeur - la place où l'amour réside. »

Toutes les femmes sont belles.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis
Administrateur
Administrateur


Masculin
Age : 57
Localisation : Héron - Belgique - Alt 202m
Loisirs : Météo-Photo

Ici depuis : 05/06/2006

Points "fidélité" : 24785
Station : Station Netatmo et logiciel Meteoware
Oregon Scientific WMR928NX

MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Dim 7 Jan - 13:29

Whouaaaaa!!!!! c'est très beau!

**********************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://meteogottes.positifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Dim 7 Jan - 19:06

La vieille dame grincheuse...



Que vois-tu, toi qui me soignes,
que vois-tu ?

Quand tu me regardes,
que penses-tu ?

Une vieille femme grincheuse,
un peu folle,
le regard perdu, qui bave quand elle mange et ne répond jamais
quand tu dis d'une voix forte
"essayez" et qui
semble ne prêter aucune attention à ce qu'elle fait...

Qui docile ou non,
te laisse faire à ta guise,
le bain et les repas pour occuper la longue journée.

C'est ça que tu penses,
c'est ça que tu vois ?

Alors ouvre les yeux,
ce n'est pas moi.

Je vais te dire qui je suis, assise là, tranquille,
me déplaçant à ton ordre,
mangeant quand tu veux...
je suis la dernière des dix,
avec un père, une mère;
des frères, des soeurs
qui s'aiment entre eux...

Une jeune fille de seize ans,
des ailes aux pieds,
rêvant que bientôt elle
rencontrera un fiancé...

Déja vingt ans,
mon coeur bondit de joie
au souvenir des voeux que j'ai fait ce jour-là.

J'ai vingt-cinq ans maintenant et un enfant à moi,
qui a besoin de moi, pour lui construire une maison...

Une femme de trente ans, mon enfant grandit vite; nous sommes liés l'un à l'autre par des liens qui dureront...

Quarante ans, bientôt il ne sera plus là, mais mon homme est à mes cotés et veille sur moi.

Cinquante ans,
à nouveau jouent autour de moi
des bébés.

Nous revoilà avec des enfants,
moi et
mon bien-aimé.

Voici les jours noirs,
mon mari meurt.

Je regarde vers le futur
en frémissant de peur
car mes enfants sont très occupés pour élever les leurs et je pense aux années et à l'amour que j'ai connus.

Je suis vieille maintenant et la vie est cruelle et elle s'amuse à faire passer la vieille pour folle.

Mon corps s'en va.
Grâce et forme m'abandonnent.

Et il y a une pierre là où jadis il y avait un coeur.

Mais dans cette vieille carcasse,
la jeune fille demeure.
Le vieux coeur se gonfle sans relâche.
Je me souviens des joies et des peines. Et à nouveau je revis ma vie et j'aime ..
Je repense aux années trop courtes et trop vite passées
et accepte cette réalité implacable.

Alors, ouvre les yeux, toi qui me regarde et qui me soigne.

Ce n'est pas la vieille femme grincheuse que tu vois...

Regarde mieux et tu verras...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 8 janvier Lun 8 Jan - 7:40

NE TE PRIVES PAS D ETRE HEUREUX

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.
Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.
Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu.
Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés.
Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu’il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n’a fui les conseils sensés
Vis maintenant !
Risque-toi aujourd’hui !
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux !
Pablo NERUDA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Lun 8 Jan - 7:48

Un Noël sans retour !

Deux jours avant Noël, un soldat est sur le chemin du retour.
Arrivé à Sans Francisco, il téléphone à ses parents.

-"Papa, maman, me voici de retour. Mais j'ai une faveur à vous
demander. Je ramène un ami avec moi et j'aimerais bien qu'il vive avec nous..."

- "Pas de problème fiston ! Nous avons hâte de faire sa connaissance!"

-"Mais je dois vous dire que c'est un blessé de guerre ; il a marché sur une
mine et a perdu un bras et une jambe. Il est très désemparé et je voudrais
qu'il vienne vivre avec moi."

-"C'est une bien triste histoire fiston, nous pourrons sans doute trouver un
endroit où il pourra demeurer après les fêtes."

-"Non, maman, papa, je veux lui dire qu'il peut venir vivre avec nous !
Ce serait sans doute son plus beau cadeau de Noël."

-"Tu ne sais pas ce que tu demandes, fiston ! Une personne si handicapée
physiquement va devenir un poids trop lourd pour nous. Nous avons
nos propres vies à vivre et nous ne pouvons pas permettre que
quelqu'un vienne tout perturber ! Je pense que tu devrais t'en venir
à la maison et oublier cette personne. Il trouvera certainement un
moyen de s'en tirer... "

Mais il n'a pu achever, son fils avait déjà raccroché.

Et les parents n'entendirent plus parler de lui...

Quelques jours plus tard, ils reçurent un appel de la police de
San Francisco. Leur fils était mort en tombant d'un édifice,
c'est du moins ce qu'on leur disait officiellement, car au fond,
la police croyait à un suicide.

Les parents prirent le premier vol pour San Francisco et se rendirent
à la morgue pour identifier leur fils.

Oui... c'était bien leur fils !
Mais ils découvrirent en même temps, avec horreur,
qu'il n'avait qu'un bras et une jambe.


Il nous arrive aussi d'agir comme ces parents ; nous avons de la
facilité à aimer les gens qui sont beaux et agréables, mais
il nous est beaucoup plus difficile d'aimer ceux qui
chambardent notre vie.

Trouvons la force d'accepter les gens tels qu'ils sont et d'être
plus compréhensifs avec ceux qui sont différents de nous.

Tous et chacun a droit à un moment de bonheur
en cette période de réjouissances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: indifférence Ven 12 Jan - 18:07

Indifférence

Le conflit est schématiquement très simple : la gentille nature contre les méchants hommes. Pourtant cette idée n’a absolument aucun sens.

On ne compte plus les organisations écologiques (WWF, Greenpeace, etc.) s’étant donné pour mission de sauver la nature que l’homme détruit un peu plus de jour en jour. Défiant les dirigeants de toutes les nations industrialisées et les présidents des principales entreprises polluantes, ces hommes mènent chaque jour un combat acharné contre ceux qui souillent la nature. Le conflit est schématiquement très simple : la gentille nature contre les méchants hommes. Pourtant cette idée n’a absolument aucun sens.


Cliquez pour agrandir


Si nous devons protéger la nature ce n’est aucunement pour venir en aide à la forêt amazonienne, ou pour sauver les espèces en voie de disparition. Si nous devons le faire, c’est par pur égoïsme. C’est uniquement pour sauver notre espèce.

Il y a beaucoup de choses qui différencient ce qui est culturel de ce qui est naturel, c'est-à-dire qui différencient l’Homme de l’animal. L’une d’elle est la conscience d’exister. Alors que l’animal est muni d’un instinct de survie qui régit l’intégralité de ses actions quotidiennes, l’homme réfléchit à court, moyen et long terme. Il a conscience que l’univers n’est pas centré sur sa petite personne ou sa petite tribu, mais qu’il n’est qu’un chaînon parmi des milliards d’autres dans un système infiniment complexe qu’il appelle la nature.

La nature est donc un concept inventé par l’homme désignant l’environnement dans lequel il évolue. La nature n’a aucune conscience d’exister. Quand un arbre tombe, la forêt n’a aucun regret. Si elle vient à disparaître pour donner sa place à un parking, aucun insecte, aucune branche ni aucun champignon ne s’en plaindra. Seuls quelques hommes viendront manifester et crier scandale au nom de la nature.

Si une famille de baleines meurt empoisonnée à cause d’un versement de déchets toxiques dans la mer non loin de là où elle vivait, il n’y aura pas d’obsèques ni d’hommages, ni d’attaque d’autres baleines contre les usines chimiques. Si la dernière baleine vient à mourir sous le harpon d’un quelconque braconnier, jamais elle n’aura une larme pour sa race qui aurait pu régner pour des siècles encore sur les océans. Encore une fois, seuls les cris des hommes se feront entendre pour contrer d’autres hommes.

La nature est complètement insensible à nos actions sur elle. Sa propre destruction l’indiffère profondément. Il n’y a que nous, les humains, que cela affecte. Il n’y a que nous pour cultiver le bonheur comme sens de la vie. Nous pensons à notre bonheur, mais aussi à celui de nos enfants et des générations suivantes, aussi nombreuses soient-elles. Nous voulons que ceux qui nous survivront aient un air respirable, une eau claire et potable, et le maximum d’espèces animales autour d’eux. Nous voulons qu’ils puissent respirer le parfum d’une fleur et que les rayons du soleil ne leur brûlent pas la peau.

Oui, nous devons continuer à protéger la nature. Nous devons le faire non pour elle, mais pour nous.
Publié le : 18/11/2006

~Isator~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 16 janvier Mar 16 Jan - 11:18

Être traité de con par un autre con ne prouve pas que vous n'en soyez pas un. Yvan Audouard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer .... Aujourd'hui à 16:58

Revenir en haut Aller en bas
 

tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Météogottes - C'est vous...! :: Infos et suggestions :: Art de vivre...Art de penser...A méditer!-